Les Pièges à éviter

photo représentant un chef d'entreprise pris au piège

Ne pas se lancer tête baissée

Intégrer la toile n'est pas une chose anodine. Il ne faut pas le prendre à la légère.

En effet, il faut considérer votre projet web comme un investisement. Et en tant que tel, si vous souhaitez réussir, il faudra mettre toutes les chances de votre côté.

Une règle majeure est apparue montrant clairemment qu'un mauvais site internet pouvait faire plus de mal que de bien. Hé oui, comme toute action de communication, il faut faire attention aux mauvaises retombées. Recruter et fidéliser des clients est la tâche la plus ardue d'une entreprise, mais en perdre est très facile. De plus, Internet est un endroit où la concurrence est très importante, il est donc d'autant plus facile de faire des comparaisons et d'aller voire ailleurs.

Alors attention, et soyez patient. Rome ne s'est pas faite en un jour, et plus de prudence et de meilleurs conseils lui auraient peut-être permis d'éviter sa chute.

retour en haut

Attention aux offres trop alléchantes

Méfiez-vous des offres proposant des solutions rapides et peu côuteuses.

"Créer un site en quelques clics" ne devrait tromper personne. C'est tout simplement impossible si vous ne voulez pas que cela se transforme en échec cuisant. Les solutions proposées sont en général peu adaptées car ne peuvent être réellement personnalisées et peuvent aussi réserver de très mauvaises surprises.

En terme de design, les changements que vous pourrez opérer seront de l'ordre de la couleur de fond et quelques détails du genre. Heureusement vous aurez tout de même le droit d'insérer votre propre logo. Mais n'espérez pas aller tellement plus loin. De plus cela implique d'avoir une vision limitée de ce que l'on appelle le design, qu'il ne faut pas considérer comme une simple traduction graphique de votre communication. Elle concerne aussi la qualité de navigation, l'ergonomie, que vous proposez à vos visiteurs. Or c'est justement ce qui fait la différence d'un site à l'autre. Vous aurez certes la posibilité de choisir des thèmes qui vous plaieront peut-être, mais là il faudra certainement payer, et quelque soit la formule choisie, le design ne vous appartiendra certainement pas. Or la propriété intellectuelle de votre création ne devrait pas être négociable. De même vous constaterez en lisant les petites lignes du contrat que souvent le contenu que vous insérez dans votre site peut devenir la propriété du site qui vous fournit sa solution maison! Alors attention aux photos prises par vos soins ou pire, celles commandées à des professionnels, car vous allez peut être à votre insu en céder intégralement les droits de propriété.

De plus, aucune solution n'est complètement gratuite, d'une part parce qu'il faudra bien héberger votre site quelque part, et bien entendu aussi parce que le temps que vous y consacrerez ne pourra être utilisé pour d'autres tâches certainement plus importantes pour l'essor de votre activité.

Aussi vous remarquerez souvent, pour ceux qui désirent créer une boutique en ligne, que ces sites sont financés grâce à une ponction de votre chiffre d'affaire, plus ou moins élevée, avec toujours un minimum fixe en HT. Du coup, vous avez certes intérêt à vendre (c'est le but), mais pas trop, sinon la note va vite être lourde si votre facturation croît avec votre CA (heureusement, les plus sérieux ont abandonné cette pratique absolument honteuse). Que la banque et l'Etat fassent ça est une chose, mais que tout le monde s'engraisse sur votre dos alors que vous faites tout le travail devient difficile à avaler. Mais, rassurez-vous, c'est rarement le cas vu que peu de boutiques, sites ou blogs, créés ainsi connaissent un franc succès.

En ce qui concerne la sécurité de votre site et de ses données, rensignez-vous si des mises à jour régulières ont lieu pour combler les failles de sécurité, qui devra intervenir en cas de pépin et à quel coût ?

Si j'insiste fortement sur ce point, ça n'est pas pour "vendre" mes prestations mais bel et bien parce que de plus en plus de clients viennent vers nous pour nous confier leur déception face à ces "solutions" qui n'en sont pas. En général, ils ont rencontré des problèmes de référencement, souhaitent faire évoluer leur design, ne voient pas d'impact sur leur chiffre d'affaire. Malheureusement on ne peut en général que leur répondre qu'il faut reprendre à zéro et déployer un nouveau site, car on ne peut pas convenablement travailler avec les outils proposés par ces prestataires. Dans le meilleur des cas, ils auront donc juste perdu du temps et de l'argent.

Je ne vous conseille donc clairement pas ce genre de solutions, même si certaines d'entre elles sont tout de même plus sérieuses que d'autres (heureusement). On a l'impression de gagner de l'argent, ou plutôt devrait on dire de moins en dépenser. Mais quelque soit la manière dont on tourne le problème, il faut garder à l'esprit que votre site est censé vous rapporter quelque chose, et cela sera fonction de votre investissement. Soit vous le dépensez comme cela et vous vous débrouillez tout seul pour tenter de faire fonctionner votre affaire tant bien que mal, soit vous la confiez à un professionnel qui s'occupera de votre projet pour et avec vous. Sur le moyen terme, croyez-moi, ce n'est pas nécessaierement plus cher et surtout, ça fonctionne!

De plus rien ne vous interdit de négocier un paiement échelonné avec votre prestataire, que ce soit une agence ou un indépendant. Alors pourquoi se priver de bons conseils et de bonnes compétences pour le même prix ??

retour en haut

Se débrouiller tout seul?

Tout dépend de vos compétences dans le domaine ou de celles de vos collaborateurs. Et elles sont nombreuses à être sollicitées:

  • compétences techniques (code, recherche, seo)
  • compétences rédactionnelles
  • compétences marketing et communication
  • compétences en design
  • compétences artistiques

Cela dépend aussi du temps que vous pourrez consacrer à cette tâche. Réfléchissez bien à l'énergie que cela va susciter et si elle ne devrait pas être allouée à d'autres tâches plus en relation avec votre domaine d'activité. Tout est question d'équilibre entre les économies que vous réaliserez et la valeur ajoutée crée par votre activité principale.

Le calcul est alors simple, après avoir mesuré combien cet investissement vous coûterait en passant par un prestataire, divisez cela par le nombre d'heures que vous estimez nécessaires pour obtenir le même résultat. Vous obtiendrez le "coût horaire de votre économie" (hé oui, cela paraît contradictoire et pourtant c'est bien une économie qui coûte de l'argent puisque c'est du temps de travail, de plus, ne tenez pas compte du temps que passera le prestataire, il ira certainement plus vite que vous, n'en soyez pas vexés). Estimez ensuite votre salaire horaire dégagé par votre activité principale. Tant que votre coût horaire économie est supérieur à votre salaire horaire, vous êtes sur la bonne voie. Mais le calcul ne s'arrête pas là, ce serait trop simple, et pourtant, j'essaie déjà de simplifier au maximum. En effet, en terme uniquement de coût, cela n'a d'intérêt que si vous ne pensez pas que votre activité peut être soutenue à temps plein ou que vous disposez en interne de ressources humaines suffisantes pour pallier à cette dépense de temps.

C'est une solution néanmoins intéressante dans la mesure où vous savez que votre activité reposera essentiellement sur le web et que vous faites le choix d'être autonome.

Enfin, avant de se lancer tout seul, il est impératif de se demander si on en sera vraiment capable, et surtout si on ne risque pas de faire plus de mal que de bien.

retour en haut

Ne pas écouter les conseils des professionnels

Ha, sujet qui fâche!!

Oui, il est parfois difficile de s'entendre dire qu'on a tord. Mais si on passe par un professionnel censé donner des conseils, il faut l'écouter. Cela paraît évident, mais c'est plus simple à dire qu'à faire. Et croyez-moi, beaucoup de clients tentent inconsciemment d'orienter un consultant vers ce qu'ils souhaitent et non vers ce qui est bon pour eux.

retour en haut

Minimiser l'impact visuel

Vous me direz que je me répète, mais tout est lié. Et sous-estimer l'impact visuel d'un site peut poser un grave problème.

Je me rappelle de ce sujet de philosophie traitant de l'art et le définissant comme quelque chose d'universellement beau...

Même s'il est diffficile de plaire à tout le monde, en communication, c'est tout de même l'objectif absolu : plaire à sa cible! Et si on a pas la fibre artistique, peut-être vaut-il mieux se décharger de cette responsabilité?

Considérez par exemple que ce n'est pas forcément une bonne solution de prendre vos produits en photo vous-même à l'aide de votre super compact dernier cri, mais que payer un photographe professionnel sera certainement un meilleur investissement. Ou si vous avez beaucoup et régulièrement de photos à prendre, une petite formation ? pourquoi pas?

retour en haut

La propriété du site et du nom de domaine

Extrèmement important, si vous passez par un professionnel, indépendant ou agence, vérifiez bien que vous serez propriétaire de votre nom de domaine. En effet, celui-ci est distinct de votre marque. Un professionnel peut se charger pour vous de remplir les formulaires pour l'acquisition de votre nom de domaine, mais au final, c'est vous qui devez en être nominativement propriétaire!

Il en va de même pour votre site. Une fois payé, il doit vous appartenir, c'est à dire que vous devez avoir accès à tous niveaux sur votre site, aussi bien chez votre hébergeur qu'à l'intérieur de votre site grâce au mots de passes administrateurs. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez sans difficulté, si vous le souhaitez, vous occuper individuellement de votre site ou en donner la responsabilité à quelqu'un d'autre.

retour en haut

©Copyright - RenduWeb.com - Bertrand Hervieu - Tous droits réservés